<br>SAISON ICI L’ONDE<br><br> PERFORMANCE <br/> Mardi 16 novembre ● 20h00 <br/> <em> Fame </em><br> Julia Robert

Mardi 16 novembre, 20 h 00

Lieu à déterminer

Événement réalisé dans le respect des conditions sanitaires en vigueur

 


« La transformation comme identité »
Dans Fame, « gloire » en anglais, « femme » en prononciation française, Julia Robert veut faire un sort à son assignation au rôle d’altiste aussi bien qu’à sa quasi-homonymie avec une célèbre comédienne. Elle a tout conçu dans cette performance en solo, de la création sonore à la scénographie, en passant par la recherche sur les costumes ou le texte, en s’entourant de « regards extérieurs » spécialisés, qui sur le jeu d’actrice, qui sur la chorégraphie, qui sur le dispositif scénique. Travaillant autour de la quête de reconnaissance et de la fascination qu’exercent aussi bien des stars au corps supposément parfait que des tueurs en série, elle questionne la fabrique de la beauté et du monstrueux. Et derrière cela, plus profondément, celle de l’identité : « L’objet principal de cette pièce n’est pas la célébrité, en réalité, mais l’être. D’autant plus que je me cherche toujours en tant que personne et en tant qu’artiste. » Mêlant les tubes du Top 50 et des musiques expérimentales, passant « de l’acoustique au larsen, de l’intimité à la toute-puissance, de la pédale d’effets à la voix », elle veut « casser les murs entre toutes ces branches ». À travers son corps comme dans la composition sonore de la pièce, elle affronte et met en scène « l’étrangeté de la transformation ». Entre deux résidences artistiques et divers temps de travail collectif sur ses cinq autres projets actuels, elle attend que le dernier élément nécessaire à ses métamorphoses revienne de sa trop longue absence : « Je ne serai réellement en jeu que face au public. La pièce ne va se réaliser qu’avec le public. »
Juliette Volcler, « La transformation comme identité », Revue Ici L’Onde, 2021, Dijon : Why Note • Centre de création musicale
(lire l’article en intégralité :
Revue Ici l’Onde)


Musicienne
Julia Robert : Alto augmenté chant, performance et conception

Regards extérieurs
François Chaignaud
Lasseindra Ninja
Justine Bachelet
Bastien Mignot

Costumes
Maxime Blotin

Son
Clément Lemêtre

Lumières
Marinette Buchy

Photo, vidéo
Rudy Étienne

Production
La Compagnie Leidesis

Coproductions

Scène Nationale d’Orléans
Théâtre de Vanves, Scène Conventionnée
La Muse en Circuit, Centre National de Création Musicale (Alfortville)
Royaumont, Centre International pour les artistes de la musique et de la danse (Asnières sur Oise)
Why Note, Centre de Création Musicale (Dijon)
L’Atelier du Plateau (Paris)

Soutiens financiers
DRAC Île-de-France 
Région Île-de-France

Accueil de résidences
Montévidéo Centre d’Art (Marseille)
Césaré, Centre National de Création Musicale (Reims)
Le Nouveau Théâtre de Montreuil, Centre Dramatique National
Le Cube, Centre de création numérique (Issy-Les-Moulineaux)