<br> VIDÉO <br> <br/> ● IN TWO III ● <br/><i>Juillet</i> <br/>Performance sonore de Lea Tania Lo Cicero & Nicolas Thirion

Juillet • Lea Tania Lo Cicero & Nicolas Thirion
21 janvier 2022, Les Ateliers Vortex
Performance sonore réalisée dans le cadre de l’exposition « IN TWO III »
Ivàn Chavaroche & Violence Humbert-Segard
Lea Tania Lo Cicero & Nicolas Thirion

Le cycle IN TWO s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre Les Ateliers Vortex et Why Note • Ici l’Onde, liant arts visuels et performances sonores. Ce nouveau format court d’expositions met en présence un duo d’artistes plasticien·ne·s et des musicien·ne·s expérimentaux·ales. Pensées en concertation, ces propositions artistiques se répondent et se complètent. La carte blanche offerte aux artistes dans l’occupation de l’espace des Ateliers Vortex les invite à porter un regard nouveau sur leurs propres œuvres. La rencontre induite par l’interprétation d’une pièce musicale ajoute une dimension performative à l’ensemble, rendue visible et accessible au public par le biais d’une captation vidéo.

Juillet, Lea Tania Lo Cicero & Nicolas Thirion
La voix de Lea Tania Lo Cicero est une matière première brute et délicate à la fois, toujours en mutation, du souffle au cri. Les dispositifs électroniques de Nicolas Thirion sont conçus pour l’improvisation : les feedbacks, micro-bouclages, filtrages et modulations digitales permettent d’aller de micro-variations de timbres et de notes jusqu’à des chutes dramatiques et autres accidents rythmiques. Leur duo n’est pas uniquement une conversation entre deux instrumentistes, mais plutôt un pari de se tenir l’un et l’autre en équilibre sur une brèche, de chercher les zones limite entre espaces célestes et abysses.

Exposition : Ivàn Chavaroche & Violence Humbert-Segard
Érigée sous l’étendard de ses revendications queer, la pratique de Violence Humbert-Segard s’appuie sur une palette de médiums variés – performance, sculpture, installation, sérigraphie, poésie… Entre délicatesse et brutalité de posture et de registre, ses œuvres s’ancrent pleinement dans une époque où la notion d’identité mêle recherche du genre, relation au corps et questionnement sur la filiation. C’est davantage par le rapport au champ social qu’Ivàn Chavaroche interroge le lien à la marge et à ses représentations. Désarçonnant le regardeur par l’utilisation inattendue de matériaux et de références dans la création de certaines œuvres – jogging en papier de verre, peinture sur pizza, mobilier en mousse expansive impropre à l’utilisation, – il parvient à transcender le rapport au familier et orienter le regard vers une autre manière de percevoir les frontières spatiales comme mentales et le lien à l’occidentalité. 

Œuvres apparaissant dans la captation
Violence Humbert-Segard, Combattant.e.s, 2020-en cours
Violence Humbert-Segard, Éclats, 2021 2022

© Les Ateliers Vortex/Why Note • Ici l’Onde