CONCERT<br/>Vendredi 28 sept. ● 20 h 00<br/>● Tribu Festival ●<br/>Théo Ceccaldi : Freaks

CONCERT
Jazz éclaté

 


 

Vendredi 28 septembre, 20h

Consortium Museum
37 rue de Longvic, 21000 DIJON
www.leconsortium.fr

Tarif unique : 10 €

 

Freaks, une bande joyeuse et décalée de musiciens du Tricollectif, emmenée par l’épatant violoniste Théo Ceccaldi.
Ils échappent à tous les tiroirs avec ce répertoire de compositions inédites, et c’est tant mieux ! Une écriture audacieuse et une énergie communicative, portées par des musiciens virtuoses et aventureux… Psychédélique, surréaliste et franchement drôle 

Il y a du Zappa dans ce Freaks, pour le goût du décloisonnement des styles et l’effacement des genres et du John Zorn pour le stakhanovisme hors-normes entre Stravinsky et trash-métal. Il faut évoquer Dali revisité en Mad Max pour le goût des mondes décalés et fascinants, le grandiose et les outrances ; et aussi convoquer Dada pour les contextes chaotiques, ravagés, et joués à la manière des enfants qui se moquent des convenances avec humour, créativité, dérision et extravagance comme si David Lynch revisitait Tex Avery.

Un Jazz-Punk psychédélique, radioactif et hypnotique.

Première partie
Atelier Impro des étudiants de l’École Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté – direction musicale Géraldine Keller et Alexandros Markeas
Les étudiants de l’ESM proposent une performance inspirée de Ludwig Van de Mauricio Kagel. Cette proposition ouverte est composée de photos, de bribes de partitions de Beethoven et de dessins pour une véritable immersion dans cet univers multiple. L’attitude irrévérencieuse et provocante du compositeur argentin est dirigée vers une improvisation qui laisse la place aux actions scéniques extrêmes.


Musiciens, équipe
Théo Ceccaldi ( compositions, violon, claviers, voix),
Benjamin Dousteyssier (sax alto, sax baryton),
Quentin Biardeau (sax tenor, claviers),
Giani Caserotto (guitare électrique),
Valentin Ceccaldi (violoncelle, horizoncelle),
Étienne Ziemniak (batterie),
Guillaume Cousin (lumière), Mathieu Pion (son),
Jean-Pascal Retel (réalisation),
Robin Mercier (texte)

Production
Zutique en collaboration avec Why Note et le Consortium Museum.