L’ARPENTEUR

UNE MUSIQUE D’APRÈS HENRY DAVID THOREAU

J’ai découvert Thoreau, il y a 8 ans, plongé dans une première lecture de Walden, ou La Vie dans les Bois. Les sensations de cette traversée ont trouvé un écho étrangement familier à ma démarche musicale. Elles se référaient violemment à des souvenirs d’enfance. Le petit Ben Kilian passant son temps à jouer au bord d’un étang, à en scruter la surface, à en imaginer le fond, s’est rappelé avec force à l’adulte que je suis devenu. Ces découvertes enfantines rythment aujourd’hui mes décisions et mes choix dans la vie et la lecture de Thoreau les remet à jour. Me vient alors l’envie de relier la musique improvisée aux sensations d’hier enfouies.

>Lire le dossier<