CONFÉRENCE<br/>Jeudi 8 nov. ● 18h00<br/>● Les Bains de son ●<br/><em>Contrôle : <br/>comment s’inventa l’art<br/>de la manipulation sonore ?</em><br/>Conférence de Juliette Volcler

CONFÉRENCE
Immersion sonore

 


 

Jeudi 8 novembre, 18h

ENSA Dijon, 3 rue Michelet, 21000 DIJON
www.ensa-dijon.fr


Entrée libre
Réservation obligatoire :
03 80 73 31 59
contact@whynote.com

 

Du théâtre à la guerre, découverte du parcours d’un pionnier de la « manipulation par les sons »
Contrôle, le dernier livre de Juliette Volcler – chercheuse et coordinatrice éditoriale de la revue Syntone – raconte la fascinante histoire d’une autre modernité sonore. Une modernité incarnée par un homme, figure majeure mais méconnue du XXème siècle : Harold Burris-Meyer. Celui-ci a mené un parcours incroyable : il commence sa carrière au théâtre dans les années 1930, et est un pionnier des dispositifs sonores technologiques : techniques de spatialisation, utilisation du vocoder… Puis il est engagé par la fameuse firme Muzak, ou il élabore des playlists destinées à être jouées dans les usines ou les magasins, pour stimuler la productivité des ouvriers, ou la consommation des clients. Puis il entre dans l’armée et développe les leurres et autres armes de guerre sonique. Au long de ce parcours Harold Burris-Meyer développe une pensée, une ambition terrifiante : et si on pouvait manipuler les masses au moyen du son ? Divertir ou terrifier, apaiser ou piéger, guérir ou perturber, nulle différence pour l’ingénieur illusionniste… il s’employa toute sa vie à montrer l’influence profonde du son sur les réactions et les émotions de l’homme. Juliette Volcler raconte de manière passionnante l’époque, son contexte social et culturel, ses rêves échoués, ses expérimentations réussies, et donne des outils critiques face à l’environnement sonore en pleine mutation du XXIème siècle.

 

Coproduction
La Vapeur et Why Note, en collaboration avec l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon